Le vertige paroxystique positionnel bénin

Le vertige paroxystique positionnel bénin
Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB) est un trouble de l’équilibre très fréquent se caractérisant par une illusion de mouvement rotatoire brève de 5 à 15 secondes, et déclenchée par un changement de position de la tête.

Les symptômes du vertige positionnel

 vertiges-consultation-orl-niceCette illusion se traduit par la vision d’un décor qui se déplace rapidement, violemment comme un tourbillon, un manège.
Cette sensation s’accompagne de nausées, parfois de vomissement et cède spontanément à l’immobilisation de la tête.
Elle apparaît généralement au lever le matin, ou au coucher mais peut survenir la nuit lors d’une rotation dans le lit ou lors d’une situation banale au cours de laquelle la tête est levée vers le plafond (ranger une bibliothèque, changer une ampoule ou lors d’un soin dentaire).
Ces symptômes sont isolés, c’est-à-dire sans signes auditifs (bourdonnements ou oreille bouchée) ou neurologiques (céphalées, engourdissement d’un membre, paralysie…) associés.

Les causes du vertige positionnel

Cette affection est liée à la présence d’une lithiase communément appelée « cristaux » dans un des six canaux semi-circulaires de l’oreille interne qui ne doit habituellement contenir qu’un liquide limpide (liquide endolymphatique).

Le déplacement de cette lithiase dans le canal transforme celui-ci de capteur d’accélération rotatoire en capteur d’accélération gravitaire, en d’autres mots, la perception du déplacement de la lithiase sous l’effet de la gravité (au lever du lit par exemple) va être traduite par le système de l’équilibre comme une rotation intense jusqu’à l’arrêt de la lithiase « au fond du canal ».

Le VPPB doit être davantage compris comme une « péripétie » de la vie de l’oreille interne que comme une pathologie véritable. En effet, dans ce cadre l’oreille est habituellement saine, ce qui explique que la quasi-totalité des examens vestibulaires et radiologiques soient normaux, et peut être comparée à la présence d’un caillou dans une chaussure. Le pied est sain, la chaussure neuve, mais la présence du caillou rend toute marche problématique.
Tout comme dans cette image seul le retrait de cette pierre garanti la guérison habituellement sans séquelles.

Les examens

Le seul examen pertinent dans cette pathologie est la vidéonystagmoscopie.
Cet examen simple et indolore consiste à observer sous des lunettes occlusives le regard du patient et son évolution lors des changements de positions de la tête.
L’une des principales fonctions de l’oreille interne est d’assurer la stabilité du regard lors des mouvements, de fait si elle croit subir un mouvement de rotation (lors du déplacement d’une lithiase) l’œil arborera un mouvement correcteur appelé nystagmus traduisant l’anomalie et sa position.


Traitement du vertige positionnel – Examens de vidéonystagmoscopie

Le traitement du vertige positionnel

De cet examen découle un traitement en règle très efficace : la manipulation vestibulaire (manœuvre de Semont ou d’Epley pour les plus populaires).
Celle-ci est indolore, rapide et peut être réalisée au cabinet de votre médecin ou par un kinésithérapeute formé (kinésithérapie vestibulaire).