Les otites

les otites
Les otites sont des inflammations de l’oreille, elles peuvent toucher une des trois parties de l’oreille ou davantage.

Elles sont dues à des inflammations stériles, virales bactériennes ou même fungique (c’est-à-dire dues à des champignons microscopiques).

Les otites externes :

  • Elles se manifestent par une douleur parfois extrême, une sensation d’oreille bouchée, un écoulement sale et souvent nauséabond, ou simplement par une démangeaison.
  • Les conditions locales du conduit auditif externe comme l’humidité chronique, la chaleur ou les lésions cutanées ou celles du tympan comme une perforation, vont favoriser leurs survenues.
    Ces otites sont donc plus fréquentes en été, chez les nageurs et les personnes se grattant fréquemment le conduit auditif.
  • Les otites externes bactériennes pour lesquelles les douleurs sont au premier plan, l’écoulement abondant et l’oreille rapidement et complètement bouchée.
    Le traitement repose sur des antibiotiques locaux ou administrés par voie orale et des antalgiques.
  • Les otites externes fongiques ou otomycoses sont plus pernicieuses car elles sont peu douloureuses, se développent lentement et démangent souvent beaucoup. Leur traitement est difficile est parfois très long et repose sur des antimycotiques spécifiques, les antibiotiques n’ayant aucun effet.

Les otites moyennes sont des pathologies affectant la caisse du tympan, fréquemment le tympan et rarement l’oreille interne.
On distingue les otites séreuses ou séromuqueuses et les otites moyennes aiguës bactériennes et virales :

Les otites séreuses :

  • Sont des otites stériles, dues à l’inflammation de la muqueuse nasale et de l’oreille moyenne par des stimulations virales et bactériennes.
  • Elles ne sont pas douloureuses, mais se caractérise par l’accumulation d’un liquide clair ou épais gênant l’audition parfois de façon sévère.
  • Très fréquentes chez l’enfant entre 2 et 6 ans, elles sont plus rares chez l’adulte et secondaires à une infection ORL.
  • Le traitement repose sur des anti-inflammatoires, des soins des fosses nasales et parfois seule une incision du tympan  (paracentèse) ou la pose d’un drain trans-tympanique (yoyo ou aérateur) parviennent à lever la surdité.

les-otites

Les otites moyennes aigues virales ou bactériennes :

  • Elles sont dues à des microrganismes contagieux qui vont générer une infection de la caisse du tympan avec une accumulation de pus dans la caisse du tympan réalisant un véritable « abcès » de caisse.
  • Elles se manifestent donc par une surdité, une forte douleur, de la fièvre sans toutefois d’écoulement dans un premier temps.
  • La guérison peut s’obtenir par l’utilisation d’antbiotiques, d’anti-inflammatoires ou d’une paracentèse. La perforation spontanée du tympan sous la pression du pus est une situation permettant la guérison naturelle de l’otite au prix d’une lésion du tympan (« le tympan a percé »).
  • Elles peuvent donc parfois se compliquer de :
    • Perforation tympanique résiduelle.
    • De lésion des osselet définitive (lyse de la branche descendante de l’enclume)
    • De paralysie faciale par inflammation du nerf facial passant dans la caisse du tympan.
    • De surdité de transmission voire de perception par inflammation de l’oreille interne et la destruction des cellules ciliés (labyrinthite).
    • De vertiges par irritation de l’oreille interne ou plus rarement mais de façon plus grave par labyrinthite.

otite-virale