Les examens d’audition – Bilan auditif

L’évaluation et les examens d’audition s’effectuent en plusieurs étapes et nécessitent la réalisation d’examens spécifiques disponibles au sein de notre cabinet:

L’examen du conduit auditif externe et de la membrane tympanique est réalisé :

    • par otoendoscopie, utilisation totalement indolore et brève d’un endoscope court associé à un système vidéo,
    • ou par examen microscopique lorsque l’appréciation des reliefs de cette zone est importante (perforation ou rétraction tympanique).

Cet examen permet d’éliminer les bouchons de cérumen, mais aussi de reconnaître une otite ou toutes autres anomalies du tympan et du conduit.

Les examens d'audition tympanometres-audiometres

La tympanométrie est un test indolore et rapide qui teste essentiellement la compliance tympanique, c’est-à-dire sa souplesse, son élasticité. Cela est particulièrement utile pour repérer l’existence d’une collection de liquide derrière le tympan (otite séromuqueuse).

Les otoémissions acoustiques provoquées (OEAP) sont un test de réalisation simple, parfaitement indolore et adapté a l’analyse de l’audition du jeune enfant. Il consiste à mettre un dispositif souple dans le conduit auditif et d’émettre un son faible mais calibré pour provoquer une réaction prévisible des cellules ciliées externe situées dans l’oreille interne, validant ainsi le bon fonctionnement de celles-ci et assurant ainsi  une audition normale des fréquences sonores impliquées dans la voie humaine. Cette analyse peut être complétée par l’analyse des produits de distorsion selon un principe analogue.

L’audiométrie tonale est un test subjectif mais néanmoins essentiel pour l’évaluation de l’audition des sons. Elle consiste à faire entendre des sons calibrés en fréquence et en intensité aux deux oreilles séparément, dans un environnement insonorisé. Ce test peut s’effectuer par sons émis par voie aérienne ou par voie osseuses (c’est-à-dire par vibration sur l’os du crâne derrière l’oreille).

Elle s’accompagne systématiquement d’une audiométrie vocale, durant laquelle des mots choisis  sont proposés au patient oreille par oreille à des intensités sonores variables et que le patient répète, permettant d’établir un seuil d’intelligibilité, c’est-à-dire le niveau sonore à partir duquel plus de 50% des mots sont compris.

Les potentiels évoqués auditifs sont des tests d’électrophysiologie, consistant en l’analyse des signaux électriques émis par l’oreille interne vers le cerveau lors de la perception de sons d’intensité et de fréquences déterminées. Ce test nécessite la pose d’électrodes collées sur le crâne et l’écoute de sons au casque et peut se révéler assez long. Il est indiqué chez les patients ne pouvant bénéficier d’une IRM et chez qui l’on suspecte une pathologie affectant le nerf de l’audition par exemple.